Irlande, Voyages

Une journée à Dublin

Hello tout le monde !

 

J’ai eu trois semaines de vacances à Pâques. Trois semaines où je dois m’occuper. Le premier weekend, je suis allée en Italie rejoindre mon ancienne colocataire et amie, Elena, et une ancienne assistante. L’article sur ce voyage sortira plus tard. Je suis rentrée le lundi 1er avril, et je suis partie en France du 2 au 9 avril. Il me restait une semaine et demie à meubler. Comme les plans avec les autres assistantes sont tombés à l’eau (dont un road trip en Irlande…), j’ai décidé de partir en solo en Irlande ! Me voici donc, le 10 avril, à 5h du matin, à l’aéroport d’East Midlands, prête à embarquer pour Dublin ! Faute de budget réduit, je suis restée deux jours et deux nuits en Irlande. Je ferai un article récapitulatif avec le budget dépensé.

 

J’ai passé la première journée à Dublin. Arrivée (beaucoup trop tôt) à l’aéroport de Dublin, j’ai pris le bus pour rejoindre le centre-ville de Dublin. J’ai réservé un walking tour gratuit à 9h30, j’ai donc attendu au lieu donné. Mon groupe était composé de 4 personnes : deux personnes, le guide et moi.

 

Nous avons commencé par la statue de Daniel O’Connell, « le Libérateur » ou « l’Emancipateur », qui a obtenu l’émancipation des catholiques d’Irlande. Le guide nous a ensuite emmenés à la General Post Office, GPO pour les intimes, qui a été le siège des leaders de l’Easter Rising en 1916. Le bâtiment a été incendié, mais a reconstruit en 1929. Seule la façade est d’époque : on peut d’ailleurs voir des impacts de balles dans les piliers. Idem pour la statue de Daniel O’Connell. Ensuite, nous nous sommes arrêtés devant la Spire of Dublin ou Monument of Light, qui aurait dû s’appeler la Millennium Spire. Mais elle a été finie trop tard, en 2002. Et elle aurait dû être en inox pour éviter de payer des sommes astronomiques pour la nettoyer. Evidemment, elle n’est pas en inox et une fois par an, le gouvernement fait intervenir une compagnie pour nettoyer ce monument. Mon guide était très ironique et a précisé que ce genre de chose n’arrivait qu’en Irlande. Ils ont aussi construit un tunnel qui a dû être reconstruit parce qu’il était trop petit pour les camions.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Temple Bar pour voir le pub irlandais le plus connu outremer et outre-manche. Le prix d’une pinte de bière ou de cidre y est exorbitant (j’en ai payé les frais).

Nous sommes ensuite allés au château de Dublin, qui est unique en son genre puisqu’il a été détruit par un incendie/explosion (garder de la poudre de canon sous la château n’était pas une très bonne idée…). Il ne reste que peu du château original. Ce lieu a été le siège du gouvernement britannique jusqu’en 1922.

Nous avons fini ce tour par la cathédrale anglicane de Dublin, que je trouve bien moins impressionnante que la cathédrale Saint Patrick, que j’ai visitée juste après, mais tout aussi belle.

 

A 11h passée, une fois le tour terminé, j’ai cherché un endroit pour manger. J’ai pris mon petit-déjeuner à 3h du matin alors autant vous dire que j’avais faim. Et je me suis rendue compte que les prix des restaurants à Dublin ne sont pas des mythes. Dublin est cher. Je me suis donc rabattue sur le Caffè Nero du coin, car je sais que leurs sandwich et soupes sont bons.

 

Je suis revenue sur la rue O’Connell pour repérer où j’allais prendre le bus le lendemain, et pour voir la GPO de plus près. Je suis ensuite revenue sur mes pas et ai décidé de rejoindre l’auberge de jeunesse, juste à côté du Trinity College. J’ai choisi mon lit, me suis posée dessus et je n’ai pas bougé pendant une heure XD ! J’étais un peu (beaucoup) fatiguée.

 

Après ce repos bien mérité, j’ai d’abord longé le long de la rivière pour rejoindre le pont Samuel Beckett, qui ressemble à une harpe celtique, un des symboles de l’Irlande. Je suis ensuite dirigée vers le sud de Dublin, à savoir Grafton Street et St Stephen’s Green. Je me suis posée au parc, sous les cerisiers en fleurs, au soleil. Le temps était de mon côté !

Vers 17h, je me suis posée à Temple Bar pour boire un verre de cidre. J’ai pleuré en voyant la note (7€ la pinte !) et ai repris le chemin de l’auberge.

 

Cette auberge propose une chose gratuite par soir : par exemple, une bière gratuite ou des chips. Ce soir-là, c’était le dîner qui était gratuit ! Je trouve cette initiative géniale ! J’ai rencontré plein de personnes, j’ai discuté avec deux Italiennes avec qui je suis allée boire un verre sur Camden Street le lendemain (le prix d’une pinte descend, d’un seul coup) !

 

Certains me diront que je n’ai pas visité beaucoup de monuments. Non, c’est vrai, et pour une très bonne raison : c’est cher ! Autant à Londres, je suis capable de visiter je ne sais combien de musées sans dépenser un sou, autant à Dublin, tout est payant et cher !

  • Guinness Storehouse : 18,50€ (pour adultes et étudiants)
  • Château de Dublin : 7€ (adultes), 6€ (étudiants)
  • Le musée de l’immigration irlandaise : 15€ (adultes), 13€ (étudiants)
  • Le musée national de l’archéologie : gratuit
  • Trinity College : 15€ (adultes), 13€ (étudiants)

Ce ne sont que des exemples de ce que vous pouvez visiter à Dublin !

 

Et vous, avez-vous déjà visité Dublin ? Qu’en avez-vous pensé ? Sinon, aimeriez-vous visiter cette ville ?

187B3559-2826-4F66-90C2-3E407D818514

1 réflexion au sujet de “Une journée à Dublin”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s